Bienvenue sur le site JEUX NE GASPILLE PAS

Pour découvrir le site, vous devez installer le lecteur Flash 11 ou +

Get Adobe Flash player

Notre liste de courses

Télécharger notre liste des courses

L'oeil du pro : Nombre de produits laissés de côté à cause de l’emballage

Laura FARRANT, Responsable Environnement de l’ANIA :

« Chaque année, dans les supermarchés, on jette 750 000 tonnes de produits invendus*. Leur seul défaut ? Leur apparence, un peu défraichie. Le consommateur doit bien sûr rester en éveil avant d’acheter tout produit qui semble abimé mais un carton de céréales un peu déchiré ou une étiquette décollée sur une boite de conserves ne doivent pas pour autant signer l’arrêt de mort d’un produit. »

Source : ADEME

Nos 6 conseils pour mieux acheter

  1. 1.

    Je vérifie mes stocks avant de partir

    Pour éviter le gaspillage alimentaire, l’étape des courses est primordiale. Avant de partir faire ses courses, ouvrez votre réfrigérateur et votre congélateur pour regarder l’état de vos stocks. Ce rapide coup d’œil vous donnera également une idée des produits rapidement périssables qu’il vous faudra manger en priorité dans les prochains jours.

  2. 2.

    Je crée ma liste de courses

    Très mauvaise idée d’errer dans les rayons sans avoir une idée précise des produits à acheter : la balade favorise en effet les achats compulsifs. Voyez la liste de courses comme un guide. Elle organise votre visite au supermarché et permet d’équilibrer les emplettes.

  3. 3.

    Je range mes denrées par type

    Par écrit, il est plus facile de bien répartir les denrées par type : boissons, gâteaux, viandes, produits laitiers, produits frais. Sans liste précise, vous risquez d’être tenté par l’achat irréfléchi et vous retrouver ainsi avec plusieurs paquets de biscuits dans votre panier…et pas grand-chose pour préparer un vrai repas complet qui requiert quelques aliments simples à cuisiner entre eux.

  1. 4.

    Je fais mes courses le ventre plein

    Réaliser vos achats juste avant un repas, ce n’est pas une très bonne idée. Passer dans les rayonnages avec une sensation de faim aura une influence sur le caddie qui va vite se remplir. Notre appétit nous guide et nous achetons alors des produits par plaisir sans réellement penser à notre équilibre alimentaire. Pour bien manger, pour ne pas gaspiller, il faut donc dans la mesure du possible faire ses courses le ventre plein et éviter autant que possible d’y aller avant les repas.

  2. 5.

    Je surfe sur les promotions

    Favoriser les promotions sans en abuser. Attention ! Si elles font du bien au porte-monnaie, les promotions ne sont pas pour autant synonymes de lutte contre le gaspillage pour vous. Souvent disponibles en très grande quantité, les produits en promotion risquent d’être gâchés car nous n’allons pas les préparer assez vite. Les produits frais, comme les fruits et légumes, sont souvent à consommer rapidement. Leur durée de vie limitée implique un examen minutieux de leur état. Avant d’acheter un produit en promotion, regardez bien sa qualité et demandez-vous si vous allez réellement tout manger.

  3. 6.

    J’achète les produits frais en dernier

    Je commence toujours mes courses par les produits les moins périssables ou les plus lourds, dans le fond du chariot, pour finir par les produits frais et les congelés en tout dernier. La chaine du froid n’est pas rompue.

L'oeil du pro : astuces de conservation des produits secs & frais

Laura FARRANT, Responsable Environnement de l’ANIA :

« Pourquoi ne pas ramener au travail vos restes ? Les Anglo-saxons adorent cette idée. Proposez-les sous deux formes : au frigo ou sur la table commune, avec un panneau « Vous pouvez vous servir » dessus. Cette formule séduit de plus en plus de salariés qui redonnent ainsi une deuxième vie à des produits « condamnés » chez eux (la boite de nouvelles céréales qui ne plait pas aux enfants, par exemple).

Ne pas hésiter à congeler ce qui est en trop : une baguette de pain, les restes. Dans un récipient adapté sur lequel j’inscris la date de congélation, je peux compter sur des réserves pour plus tard.

Ne pas confondre film alimentaire, papier alu et papier sulfurisé. Si vous n’avez pas de tupperware sous la main, favorisez le film alimentaire (transparent et étirable) pour une conservation au réfrigérateur ou au sec, pour fermer des contenants déjà entamés. Le papier alu, lui, supporte le froid et le chaud. Opaque, il protège les produits de la lumière (gâteaux secs, herbes…). Le papier sulfurisé, enfin, est principalement réservé pour la cuisson. »

Nos 9 conseils pour mieux ranger après les courses

  1. 1.

    Dans le réfrigérateur

    les produits à consommer rapidement doivent être placés devant les autres. Les laitages frais et au lait cru, viandes, poissons, charcuterie et plats cuisinés sont à ranger tout en haut, dans la partie froide à 4°C. Le milieu du frigo est réservé aux pâtisseries, sauces, poissons cuits, fruits et légumes cuits, les laitages non entamés, les yaourts, la crème fraîche. Tout en bas, le bac à fruits et légumes permet de les conserver entre 8° et 10°C. Enfin, la porte du réfrigérateur est une zone tempérée entre 6° et 8°C où il faut mettre les œufs, le beurre, les confitures, les condiments et les boissons.

  2. 2.

    Hors du réfrigérateur, le rangement c’est la clef

    Pour ne pas perdre de temps, pour visualiser en un seul coup d’œil tout son stock, il est conseillé de toujours ranger au même endroit les produits, dans un lieu adapté à leur état, par famille de produits.

  3. 3.

    Je range mes denrées par type

    Par écrit, il est plus facile de bien répartir les denrées par type : boissons, gâteaux, viandes, produits laitiers, produits frais. Sans liste précise, vous risquez d’être tenté par l’achat irréfléchi et vous retrouver ainsi avec plusieurs paquets de biscuits dans votre panier…et pas grand-chose pour préparer un vrai repas complet qui requiert quelques aliments simples à cuisiner entre eux.

  4. 4.

    Je fais mes courses le ventre plein

    Réaliser vos achats juste avant un repas, ce n’est pas une très bonne idée. Passer dans les rayonnages avec une sensation de faim aura une influence sur le caddie qui va vite se remplir. Notre appétit nous guide et nous achetons alors des produits par plaisir sans réellement penser à notre équilibre alimentaire. Pour bien manger, pour ne pas gaspiller, il faut donc dans la mesure du possible faire ses courses le ventre plein et éviter autant que possible d’y aller avant les repas.

  5. 5.

    Je surfe sur les promotions

    Favoriser les promotions sans en abuser. Attention ! Si elles font du bien au porte-monnaie, les promotions ne sont pas pour autant synonymes de lutte contre le gaspillage pour vous. Souvent disponibles en très grande quantité, les produits en promotion risquent d’être gâchés car nous n’allons pas les préparer assez vite. Les produits frais, comme les fruits et légumes, sont souvent à consommer rapidement. Leur durée de vie limitée implique un examen minutieux de leur état. Avant d’acheter un produit en promotion, regardez bien sa qualité et demandez-vous si vous allez réellement tout manger.

  1. 6.

    J’achète les produits frais en dernier

    Je commence toujours mes courses par les produits les moins périssables ou les plus lourds, dans le fond du chariot, pour finir par les produits frais et les congelés en tout dernier. La chaine du froid n’est pas rompue.

  2. 7.

    Mettez votre liste de courses sur votre réfrigérateur

    et inscrivez au fur et à mesure les produits qui manquent. Une fois entamés, ils n’ont plus la même durée de vie. Ainsi la charcuterie ouverte se mange sous 2-3 jours et un pot de fromage blanc sous 3-4 jours. Les restes de plats fait maison doivent être conservés au réfrigérateur dans des boites hermétiques et consommés dans les 48 heures.

  3. 8.

    La congélation des plats préparés

    ou des produits frais (fruits, légumes) non utilisés est très pratique. N’oubliez pas d’utiliser des sacs de congélation ou des barquettes spécialement prévus à cet effet et d’y placer une étiquette précisant la date de congélation et la nature du produit. Les produits congelés se conservent entre 2 mois (pour la viande) et 6 mois (pour le poisson).

  4. 9.

    Les paquets entamés

    de céréales, de légumes secs ou de cacao se conservent plus longtemps s’ils sont refermés par un adhésif. Enfin, les conserves en verre de nos grands-mères sont le meilleur moyen de conserver longtemps, plusieurs années selon la qualité de la stérilisation, des champignons, confitures, fruits et légumes divers.

DLUO, DLC, surgelés, produits frais, conserve…
Êtes-vous au point question conservation des aliments ?

Tous les aliments ne possèdent pas la même durée de vie au réfrigérateur, en conserve ou au congélateur. Connaissez-vous les différences entre les modes de conservation ?

  1. 1.

    Je peux manger une crème dessert 3 jours après sa date limite de consommation.

    A. Vrai B. Faux

    La DLC est une date impérative qu’il convient de respecter, pour votre santé.
    Source : http://alimentation.gouv.fr/dateperemption

  2. 2.

    La Date Limite de Consommation et la Date Limite d’Utilisation Optimale signifient la même chose.

    A. Vrai B. Faux

    La Date Limite de consommation est la dernière date pour manger le produit. La DLUO est une date conseil : il convient de manger le produit avant afin qu’il conserve toutes ses qualités.
    Source : http://alimentation.gouv.fr/dateperemption

  3. 3.

    Une mayonnaise maison se conserve une semaine au réfrigérateur.

    A. Vrai B. Faux

    Les préparations « maison », en particulier à base d’œufs crus, sont les plus fragiles. Consommez-les au maximum 24h après les avoir cuisinées.
    Source : ANSES

  4. 4.

    Une tablette de chocolat qui a blanchi est impropre à la consommation.

    A. Vrai B. Faux

    Une tablette de chocolat un peu vieillie devient blanche. Elle n’est pas impropre à la consommation mais son goût ne sera peut-être plus optimum.

  5. 5.

    Entourer les aliments d’un film plastique permet d’éviter la propagation de microbes.

    A. Vrai B. Faux

    Pour éviter toute contamination microbienne, emballez les aliments cuits dans un film plastique ou une boîte hermétique.

  6. 6.

    Une fois la DLUO dépassée, les biscuits seront forcément moins bons dans leur paquet.

    A. Vrai B. Faux

    Effectivement, les biscuits peuvent ramollir dans le paquet ou parfois sécher mais cela n’altère pas fondamentalement les qualités du produit. Ils restent comestibles plusieurs jours après cette date.

  7. 7.

    La phrase « A consommer de préférence avant le… » signifie que le produit est à jeter une fois cette date dépassée.

    A. Vrai B. Faux

    Non, la Date Limite de Consommation qui s’identifie par la mention « A consommer de préférence avant le … » est impérative, mais « A consommer de préférence » correspond à une date Limite d’Utilisation Optimale, et donc à une simple indication qui n’engage pas la santé et la sécurité du consommateur.
    Source : http://alimentation.gouv.fr/dateperemption

  8. 8.

    La date limite de conservation d’un œuf est inscrite sur sa coquille.

    A. Vrai B. Faux

    Entièrement vrai ! Si vous avez jeté l’emballage, vous aurez toujours cette possibilité pour savoir si l’œuf est toujours frais ou pas.

  9. 9.

    S’il n’est pas consommé dans les 24 heures, le pain est à jeter.

    A. Vrai B. Faux

    Le pain emballé ne durcit pas s’il reste bien protégé. En revanche, une baguette laissée à l’air libre durcit en 24h. Pensez à la congélation… ou encore au pain perdu, à la chapelure ou aux croutons !

L'oeil du pro : DLC VS DLUO, que savoir ?

Cécile Rauzy, Directeur Qualité-Nutrition de l’ANIA :

« En matière de conservation, il doit être indiqué sur tous les produits alimentaires une date au-delà de laquelle un aliment est susceptible d’avoir perdu soit ses qualités microbiologiques, soit ses qualités gustatives, physiques, ou nutritives.

S’il est indiqué “À consommer jusqu’au” suivi de l’indication du jour et du mois, il s’agit d’une Date Limite de Consommation (DLC). Cette limite s’applique à des denrées microbiologiquement périssables, qui sont susceptibles, après cette date, de présenter un risque pour la santé humaine. Les produits comme la viande, les œufs, certains produits laitiers, etc. portent généralement une DLC. Les produits munis d’une DLC ne doivent pas être consommés après la date, et donc être retirés de la vente dès lors que cette date est dépassée.

Si on peut lire “À consommer de préférence avant le”, cela correspond à une Date Limite d‘Utilisation Optimale (DLUO). Une fois la date passée, la denrée peut avoir perdu tout ou partie de ses qualités organoleptiques, sans pour autant constituer un danger pour celui qui la consommerait. Par exemple, passé ce délai, le café perd petit à petit son arôme, la bière sa pétillance ou encore les légumes en conserve leurs vitamines. »

Cette réponse est extraite du site Alimexpert, produit par l’Ania.

Nos 6 conseils pour mieux acheter

  1. 1.

    Pour mieux consommer et surtout moins jeter,

    pensez à servir des portions plus petites, quitte à resservir vos convives. Réfléchissez aussi aux quantités nécessaires en réalisant vos courses et prenez par exemple des portions pour deux personnes plutôt qu’un grand paquet pour quatre.

  2. 2.

    Plutôt que de juger "à l’œil" des portions nécessaires,

    retenons les bons dosages avant de lancer la cuisson : en moyenne, retenons que 80 à 100 grammes de pates suffisent largement par personne. Beaucoup de fabricants graduent désormais les paquets sur le côté. Pour le riz, c’est pire encore car il gonfle après cuisson : retenez qu’un verre de riz correspond à une portion pour deux personnes.

  3. 3.

    Je range mes denrées par type

    Par écrit, il est plus facile de bien répartir les denrées par type : boissons, gâteaux, viandes, produits laitiers, produits frais. Sans liste précise, vous risquez d’être tenté par l’achat irréfléchi et vous retrouver ainsi avec plusieurs paquets de biscuits dans votre panier…et pas grand-chose pour préparer un vrai repas complet qui requiert quelques aliments simples à cuisiner entre eux.

  1. 4.

    Je fais mes courses le ventre plein

    Réaliser vos achats juste avant un repas, ce n’est pas une très bonne idée. Passer dans les rayonnages avec une sensation de faim aura une influence sur le caddie qui va vite se remplir. Notre appétit nous guide et nous achetons alors des produits par plaisir sans réellement penser à notre équilibre alimentaire. Pour bien manger, pour ne pas gaspiller, il faut donc dans la mesure du possible faire ses courses le ventre plein et éviter autant que possible d’y aller avant les repas.

  2. 5.

    Je surfe sur les promotions

    Favoriser les promotions sans en abuser. Attention ! Si elles font du bien au porte-monnaie, les promotions ne sont pas pour autant synonymes de lutte contre le gaspillage pour vous. Souvent disponibles en très grande quantité, les produits en promotion risquent d’être gâchés car nous n’allons pas les préparer assez vite. Les produits frais, comme les fruits et légumes, sont souvent à consommer rapidement. Leur durée de vie limitée implique un examen minutieux de leur état. Avant d’acheter un produit en promotion, regardez bien sa qualité et demandez-vous si vous allez réellement tout manger.

  3. 6.

    J’achète les produits frais en dernier

    Je commence toujours mes courses par les produits les moins périssables ou les plus lourds, dans le fond du chariot, pour finir par les produits frais et les congelés en tout dernier. La chaine du froid n’est pas rompue.

Raisonnable, gourmand ou distrait, quel consommateur êtes-vous ?

Lorsque vous réalisez vos achats alimentaires, êtes-vous un consommateur raisonnable ou désorganisé ? Testez-vous !

  1. 1.

    Arrivez-vous dans le magasin avec une liste de courses déjà rédigée ?

    A. Oui, toujours B. De temps en temps C. Non jamais

  2. 2.

    Vous arrive-t-il de choisir un produit impulsivement en fonction de son étiquette, de son emballage ?

    A. Non, cela ne m’arrive pas B. Oui, cela m’arrive de temps en temps… C. Oui, cela m’arrive souvent

  3. 3.

    Avez-vous un ordre précis pour vous promener dans les rayons de votre magasin/supermarché ?

    A. Oui, je connais mon circuit B. J’ai un circuit mais j’en dévie quelques fois C. Non, je me promène sans ordre précis

  4. 4.

    Dans votre magasin alimentaire préféré, achetez-vous les produits en promotion ?

    A. Non, jamais ! B. Oui, de temps en temps C. Oui, toujours

  5. 5.

    Avant de partir faire vos courses alimentaires, connaissez-vous exactement la quantité de votre stock de denrées ?

    A. Oui, exactement B. Oui, à peu près… C. Non, je fais les courses au hasard

  6. 6.

    Avant ou en réalisant vos achats, pensez-vous aux menus entrée-plat-dessert qui vont composer vos repas ?

    A. Oui, toujours B. Oui, de temps en temps C. Non, pas du tout

  7. 7.

    A quel moment réalisez-vous vos achats alimentaires ?

    A. En dehors des repas B. Etre deux repas… C. Juste avant un repas

  8. 8.

    Lisez-vous les étiquettes de composition des produits et leur date de péremption avant de les poser dans votre panier ?

    A. Oui, toujours ! B. Oui, de temps en temps C. Non, jamais

  9. 9.

    Achetez-vous souvent les produits estampillés « nouveauté » et « nouveau » ?

    A. Non, jamais B. Oui, de temps en temps ! C. Oui, souvent

  10. 10.

    Vous est-il déjà arrivé de repartir du magasin avec un produit alimentaire dont vous n’aviez pas du tout besoin mais qui vous a fait envie sur le moment ?

    A. Non, jamais B. Oui, de temps en temps… C. Oui, à chaque fois